Jean-Marie STRANGI

Page

Graffiti navals dans le bassin méditerranéen

 

 

icone-note  Résumé :

C’est vers le IXème millénaire avant notre ère, que les Hommes ont pratiqué la navigation en Méditerranée. Grâce à des preuves indirectes nous connaissons certaines voies de navigation. Depuis toujours ces marins ont voulu laisser une trace de leur activité, c’est ainsi qu’ils se sont mis à graver ou peindre leur monde maritime partout où ils se trouvaient. Le bassin méditerranéen compte beaucoup de lieux à graffiti navals. Tous les pays, toutes les îles ont leurs sites à graffiti, ces lieux vont du bord de mer (marché de Liptis Magna en Libye) jusqu’en montagne à 2200m d’altitude (Mont Bégo, France). On les trouve dans des endroits aussi dissemblables qu’une prison (prison de Victoria, Ile de Gozo), une cathédrale (Palma de Majorque), un four à boulets (Iles de Lérins, France)… Nous allons naviguer dans ces pays méditerranéens pour découvrir les sites et les gravures de ces marins d’un autre temps.

Bonne lecture !


Icone-IntervenantÀ propos de Jean-Marie STRANGI :

Préhistorien depuis 30 ans, il effectue des recherches en archéo-organologie. Spécialiste des relevés de pétroglyphes, membre de l’association Graf&Mers.

 

<< PRÉCÉDENT

(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.